Ads

10
Jun
2011
Paris à Vélo Imprimer Envoyer
Écrit par Gwennolé   

Quoi de mieux que de visiter une ville à vélo!!  Paris se prête très bien à ce petit jeu. Tout le monde connaît le Vélib et la petite révolution qu’il a provoqué dans nos villes et mentalitées françaises. Grâce à lui les cyclos peuvent utiliser de plus en plus de nouvelles pistes cyclables, d’être un peu mieux reconnu et protégé.  Sur la route les voitures font la loi, puissantes et imposantes nous ne sommes pas grand-chose sur nos deux roues. L’arrivée des vélos « grand-public » et sa reconnaissance ne peut être qu’une bonne chose.

Le principe est simple et connu mais il est bon de le rappeler ici: moyennant 1,70 €, aujourd’hui à Paris, on crée sa carte d’accès pour 24 heures et on peut gratuitement utiliser un Vélib pour une période de 30 minutes. Pour étendre cette période on peut reposer le vélo et le reprendre un peu plus tard ou aller à une autre station ; l’autre solution est de payer 2 euros par 30 minutes supplémentaires. Une caution de 150 euros est prélevé si le vélo n’est pas déposé.

Tout ceux qui ont pédalé sur ces vélos ont bien remarqué son poids et son état parfois endommagé. Pour un équipement qui reste 24h/24 en extérieur, prend des trottoirs, des escaliers il faut mieux être bien résistant. Avec les vitesses dans le moyeu, la lumière intégrée, les pneus Schwalbe, le porte-bagage avant le Vélib est presque prêt pour un Paris-Brest !! Enfin aujourd’hui il ne fera que Paris et c’est déjà pas mal.

Mon idée est de parcourir Paris à la découverte de son histoire, de ses lieux magiques et parfois méconnus sur le Vélib. J’ai trouvé à la Fnac 2 livres qui me seront bien utiles. Le premier explique « 100 lieux mythiques de Paris » racontés par Frédérick Gersal en donnant un récit historique ; le deuxième est « Paris à Vélo » du Lonely Planet proposant quelques balades thématiques.  

Les_livres_devant_la_defense Les livres devant la defense

Je pars donc de la Défense sur le parvis de la granche Arche entouré par toutes ces grandes entreprises françaises qui rivalisent dans la grandeur de leurs tours. On est ici à New-York!! C’est François Mitterand qui a voulu montrer au monde la grandeur de la France par la création de ce quartier qui termine cette grande, longue et prestigieuse voie partant de la Concorde, passant par les champs-Elysées et l’Arc de Triomphe. C’est cette avenue que je vais remonter sur mon vélib et heureusement qu’il y a des voies transverses pour ne pas être trop embêté par le traffic urbain. Arriver sur la place de l’Etoile est assez impressionnant par le nombre de routes, de voies, de traffic, de voitures, de camions, de scooters qui coupent à gauche, à droite et tout ça à pleine allure. A pied sur le trottoir c’est finalement plus facile.

Place_de_l'Etoile Place de l'Etoile

Avec l’arc de triomphe on retrouve l’histoire romaine et les fabuleuses cérémonies de triomphe accordées aux empereurs aux retours de leurs campagnes victorieuses. C’est bien l’Empereur Napoléon, qui voulait son triomphe, sa gloire, être célébré à sa juste grandeur et qui demanda la construction de cet arc au sommet de la butte au Nord des palais royaux. Aujourd’hui c’est un lieu touristique emblématique de Paris où repose la tombe du soldat inconnu, symbole de tous ces morts et vies humaines sacrifiées lors des guerres du XXe siècle.

En se retournant on observe les champs-élysées, l’avenue la plus prestigieuse du monde. Alors la descendre en vélo au milieu du faste des hôtels, des enseignes de luxe, des ambassades c’est juste un peu cocasse.

Velib_sur_les_Champs-Elysees Velib sur les Champs-Elysees

Quelques coups de pédales à travers le luxeux arrondissement du 16e me porte au Trocadéro ou la vue est la plus belle sur la grande dame de Paris la Tour Eiffel. Voici vraiment le symbole de Paris dans le monde entier ; ce grand monument qui fait la fierté des Parisiens. Construite pour l’exposition universelle de 1905, cette œuvre devrait être éphémère mais de nombreuses voix se sont levées pour la garder. C’est vrai qu’en la regardant on peut y voir une sorte de dégoût du tout en ferre, gris en complet décalage des palais anciens qui l’entourent ; mais elle a une sorte d’élégance, d’élancement, de génie architectural.

Le_velib_devant_la_Tour_Eiffel Le velib devant la Tour Eiffel

En passant dessous on est impressionné par sa taille à la base, elle fut la construction la plus haute au monde pendant quelques années atteignant plus de 300 mètres en haut du troisième étage.

Je prends une photo du côté du Champ de Mars le grand espace vert où à l’identique de Rome au Campo di Marzo les armées se préparaient avant de partir à la guerre et qui aujourd’hui est le lieu de rassemblement de toute la jeunesse Parisienne lors des fêtes, spectacles, concerts en tout genre.

A_la_tour_Eiffel A la tour Eiffel

En revenant par le Pont de l’Alma sur la rive droite j’observe le Zouave qui indique aux Parisiens la hauteur des crues de la Seine. Ce nom peut faire sourire mais les zouaves sont une population d’Afrique du Nord et qui par un concours de circonstance s’est retrouvé immergé jusqu’au visage par une crue exceptionnelle de la Seine. Dès lors dès que le Zouave a les pieds dans l’eau la Seine est déclarée en crue.

  Le_Zouave Le Zouave

Devant moi s’élèvent deux très beaux bâtiments contruits sous Napoléon et qui aujourd’hui habritent des musées et expositions d’art : le grand palais reconnaissable à sa grande et très belle verrière et le petit palais bijou d’architecture classique.

 

La_verriere_du_Grand_Palais La verriere du Grand Palais Le_petit_palais Le petit palais

L’avenue Winston Churchill qui sépare les deux palais amène au pont communément cité comme le plus beau de Paris le pont Alexandre III.

Le_pont_Alexandre_III_et_la_Tour_Eiffel Le pont Alexandre III et la Tour Eiffel

Très finement ornementé de jolies statues et de lampadaires à hublots, l’effet a du être marquant quand le pont fut célébré en 1900  en l’honneur de la Russie. La couleur dorée se pavane sur les cheveaux ailés qui se réfléchit sur le dôme des Invalides.

  Le_pont_Alexandre_III_et_le_dome_des_Invalides Le pont Alexandre III et le dome des Invalides

 Un des personnages les plus célèbres de l’histoire française est enterré ici sous ce dôme. La vie de ce géant fut tumulteuse, remplie de guerres, de victoires, de gloire, de pouvoir mais enfin de défaite et d’exil. Cet homme c’est Napoléon Bonaparte qui meurt loin de sa chère patrie sous la gouverne des Anglais en plein océan Atlantique Sud à l’île de Saint-Hélène. Il est néanmoins ramené à Paris et en grande pompe enterré dans un lieu digne de sa personne dans ce très beau palais qui sert d’hôpital pour les infirmes de guerre. C’est impressionnant comme Napoléon a faconné Paris, a donné à cette capitale et à la France une stature de géant.

Les_Invalides Les Invalides

Il est maintenant temps pour moi de repartir en direction de l’île de la cité vers le vieux Paris. Ici il est difficile de trouver une place de vélo disponible. Heureusement que les stations sont assez proches l’une de l’autre même si parfois il faut tourner quelques temps. Arrivé sur le parvis de Notre-Dame j’apprécie cette très belle cathédrale avec ces gargouilles, ces grands vitraux. N’est-ce pas Victor Hugo qui en donnant vie au personnage du bossu de Notre-Dame a créé un sorte de mythe, d’une image romantique de Paris.

  Notre-Dame Notre-Dame

Le guide m’indique au milieu du parvis cette petite pierre qui est le kilomètre zéro de toutes les routes françaises. A ce point précis je suis en quelque sorte au centre de la France, à l’origine de tous les chemins et routes françaises.

  Le_kilometre_0 Le kilometre 0

Cette île de la cité renferment quelques trésors, de la sainte Chapelle, de la place Dauphine, de la Conciergerie où était enfermé Marie-Antoinette tout est rempli d’événements, de lieux qui ont façonné l’Histoire millénaire de la France. La période qui m’intéresse le plus aujourd’hui est celle qui a marqué en bien et en mal la France et le monde entier la Révolution Française.

Dans le Lonely Planet il y a un circuit Paris Révolutionnaire mais il n’est pas très complet. L’itinéraire commence à la place de la République où les évenements de la Révolution Française sont représentés sur la statue centrale.

1789, pour résorber le déficit de l’état le roi Louis XVI décide par la convocation des Etats-Généraux de lever un nouvel impôt. Le peuple par l’écriture des cahiers de doléance demande la fin des privilèges de la noblesse et du clergé. Le tiers-état majoritaire en nombre mais minoritaire en voix aux Etats Généraux se soulève au nom du peuple. Mirabeau dans cette éloquence rare lance cette phrase célèbre: « Nous sommes ici par la volonté du Peuple et nous en partirons que par la force des baîonnettes ». 

20_Juin_1789_-_Serment_du_Jeu_de_Paume 20 Juin 1789 - Serment du Jeu de Paume

Rejetés par la force ils se retrouvent au jeu de paume le 20 Juin 1789 où ils signent le célèbre serment de ne pas se quitter avant d’écrire une constitution pour la France.

 

La confrontation est difficile contre le pouvoir au mains des royalistes, du clergé et de la noblesse. Le peuple ne va pas tarder à se soulever; pour cela il leur faut des armes et des munitions. Les armes sont prises aux Invalides et les munitions à la Bastille.

14_Juillet_1789_-_Prise_de_la_Bastille 14 Juillet 1789 - Prise de la BastilleOn est le 14 Juillet 1789, la Bastille est prise. Plus rien n’arrête la révolution.

La fin du système féodal est proclamé le 4 Août 1789, les droits de l’homme sont écrits : l’article 1e indique que tout homme nait libre et égaux. Un grand sentiment de liberté et d’humanité s’empare de la France.  La première république est née dans l’espoir.

Mais les autres royautés d’Europe voit d’un mauvais œil les événements en France. La patrie est en danger, il faut se battre, il faut éliminer tout conspirateur au nouveau régime. Le roi est de plus en plus critiqué. Saint Just du haut de la tribune proclame : « Un roi doit régner ou mourir ». Isolé de plus en plus Louis XVI sera jugé et guillotiné en 1793.

 

21_septembre_1792_-_Abolition_de_la_royaute 21 septembre 1792 - Abolition de la royauteLa monarchie est abolie, le bain de sang commence, une triste période de l’histoire française se prépare. Elle s’appelle la Terreur.

La loi des suspects proposée par Saint Just appuyé par Robespierre permet d’arrêter n’importe qui sous un quelconque prétexte et le condamner et juger à la guillotine. Le bourreau Sanson fait son office sur la place de la République, de Nation, de Concorde avec la guillotine cet instrument de mort censé ne pas faire souffrir le condamné.  Les têtes tombent les unes après les autres. Même les plus forts comme Danton, leurs amis comme Desmoulins, la reine Marie-Antoinette et d’autres comme Charlotte Corday qui assassine Marat sont portés en spectacle sur la place publique. « Tu montreras ma tête au peuple, elle en vaut la peine » dira Danton avant que le couperet lui tranche la gorge. Rien n’arrête cette folie meurtrière qui pour Robespierre se justifie par la vertu que le peuple doit atteindre.

C’est lui et ses amis qui en feront les frais en étant à leur tour guillotinés. La République sous la direction du Directoire continue mais la fragilité de ce régime va donner l’opportunité à un général ambitieux et charismatique de la  renverser. Le premier Empire va bientôt naitre.

Voici le cadre historique que j’essaie de parcourir entre République et Nation. Je passe donc par Bastille dont la tour centrale affublée de la liberté en or rappelle l’événement qui symbolise la révolution française.

  La_Bastille La Bastille

En suivant le guide je passe par les petits quartiers de cet arrondissement et je m’arrête à l’église Sainte-Marguerite où sont inhumés des guillotinés en 1794 mais aussi l’enfant mort au donjon du temple qui est en fait Louis XVII le fils de Louis XVI. Le pauvre enfant qui était voué à une vie royale a vécu misérablement, enfermé, bailloné et éloigné de sa mère avant de mourir. La Révolution Française fut une époque bien noire.

  La_plaque_de_Sainte-Marguerite La plaque de Sainte-Marguerite

Je termine mon circuit en vélo à la place de la Nation.

Il me reste pas mal de choses à voir à Paris je n’ai pas fait tout le tour. C’est difficile de visiter l’ensemble des « 100 lieux mythiques » en une journée. Heureusement que j’ai une autre fin de soirée pour continuer ma petite aventure.

Je repars donc en vélo, je connais bien les routes maintenant. On va presque aussi vite à pédaler qu’à prendre un bus ou un métro et être enfermé dans les transports publics. Je reviens donc vers la rue de Rivoli ou je m’arrête à l’église St Jacques qui comme le nom l’indique est le point de départ pour les chemins de Compostelle. D’ici de Paris le chemin est quand même bien long. J’ai été assez surpris de ne pas voir une seule coquille St Jacques.. Il ne reste qu’une tour qui a été bien restaurée et lavée rendant sa couleur blanche à la pierre.

  Tour_St_Jacques Tour St Jacques

De là j’atteinds le Louvre le musée le plus visité au Monde. Tout le monde connaît la pyramide du Louvre, la Joconde, la Vénus de Milo, les œuvres de David qui sont installés dans cette anciene demeure royale qui fait face aux jardins des Tuileries.

Sur mon chemin vers l’ultra luxeuse place Vendôme je m’arrête devant la statue de Jeanne d’Arc toute dorée chevauchant un cheval.

Jeanne_d'Arc Jeanne d'Arc

Sur la place attenante je retrouve la colonne Vendôme qui est une référence et un hommage à la colonne de Trajan de Rome. Le récit sculté sur le bronze des canons Autrichiens fondus retrace la victoire de Napoléon à la bataille d’Austerlitz. Au sommet au lieu d’avoir St Pierre comme à Rome on a le victorieux Napoléon représenté en Empereur romain couronné de lauriers, un glaive et un globe terrestre surmonté d’une victoire ailée dans les mains. Ce Napoléon quel narcissique !!

  Place_Vendome Place Vendome

En remontant vers les champs je passe par la place de la Concorde avec l’obélisque de Luxor surmonté de son pyramidon doré. Quel travail de transporter ce monument d’Egypte sur le Nil puis par la Méditerranée, l’Océan Atlantique, la Manche, la Seine puis le remonter sur la place de la Concorde et tout cela sans force mécanique. Rome est la ville possédant le plus d’obélisques égyptien (13 en tout) érigées sur les places principales de la capitalie italienne mais celui de la concorde est certainement le plus beau. Quand on va à Luxor on regrette quand même que les Egyptiens ont dénaturé le superbe temple de Luxor pour l’amener loin de chez lui avec comme voisin le vent, la pluie, le froid, la pollution des voitures.

  La_Concorde La Concorde

Le soleil se couche derrière la cathédrale Notre-Dame, les gens profitent de cet bel été qui commence pour manger sur le bord de la Seine.

Moi je repars vers les champs élysées où on remarque au loin l’arc de triomphe doré.

  Les_Champs_Elysees Les Champs Elysees

J’ai traversé tout Paris sur le vélib en changant une dizaine de fois de vélo. Finalement malgré les 3 vitesses qui parfois ne passent pas, les freins qui marchent qu’à moitié, la selle qui ne monte pas ; ce tour est assez agréable. Paris est assez plat et les pistes cyclables sont nombreuses et assez pratiques.

scroll back to top

Articles les plus anciens :

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir